Comment fabriquer un composteur rotatif ?

Et oui les amoureux de la cuisine le savent bien. Cette passion génère beaucoup de déchets. Mais bonne nouvelle ceux-ci sont pour la majorité recyclables. Un des moyens pour le recycler est d’utiliser un composteur. J’ai dans un coin du jardin un composteur basique du commerce. Un cube banal, vert, moche et cerise sur le gâteau pas très efficace. Il faut attendre longtemps (entre 12 et 18 mois). Il faut s’en occuper attentivement (humidité, corvée du remuage, etc…).

Du coup, j’ai eu envie de changer. Toujours recycler mais autrement. En fouillant sur le web, j’ai trouvé un modèle de composteur rotatif. Sur le papier, ça semble magnifique. Du bon compost mature entre 1 et 3 mois. Il suffit de tourner le tout de temps en temps et éventuellement rajouter un peu d’eau.

Problème sur le Web, les modèles sont très chers. A partir de 150€. Bref pas motivé. Du coup, j’ai décidé de faire ma propre recette.

Matériel pour la fabrication d’un composteur rotatif :

Du matos :

  • Du bois, j’ai récupéré ce qui traînait chez moi
  • Une tige en métal
  • Une poubelle, premier prix qu’on trouve en grande surface de bricolage (6 €)
  • Deux charnières (mais on peut s’en passer)
  • Quelques vis

Quelques outils :

  • Une scie
  • Une visseuse
  • Un forêt

 

A part la poubelle, j’avais tout sous la main. Sinon pour le matos, il faudra une vingtaine d’euros s’il faut tout acheter.

 

Le tutoriel pour fabriquer soi-même sont composteur

Un petit tuto en vidéo. Désolé pour l’intrus, il est incontrôlable.

Bon, ça à l’air de bien tourner. Il faut que j’essaie sur la durée.

 

Rappel : les déchets compostables

  • Coquilles d’œufs concassées.
  • Épluchures.
  • Sachets de thé.
  • Marc et filtres à café.
  • Coquillages.
  • Pain rassis.
  • Déchets carnés (gras, couenne).
  • Arêtes de poisson à broyer.
  • Restes de repas.
  • Feuilles mortes.
  • Tailles de haies.
  • Tontes de pelouse.
  • Branchages.
  • Fleurs/plantes coupées/fanées.
  • Paille et foin.
  • Écorces d’arbres.
  • Déchets du potager.
  • Aiguilles de pin.
  • Mauvaises herbes sans graines.
  • Cendres de bois froides.
  • Sciures et copeaux de bois.
  • Serviettes et Mouchoirs en papier.
  • Papiers et cartons non imprimés.
  • Essuie-tout.
  • Litières naturelles.

 

Et attention à l’équilibre, azote/carbone ou déchets secs/déchets verts.

 

 

Idées recettes

Auteur de l’article : Sébastien

Laisser un commentaire parcequ'il est bon de s'exprimer !