Une épicerie anti-gaspillage unique en France, près de Rennes

Légumes mal calibrés, fruits moches, emballages abîmés… tous ces produits sont malheureusement écartés pour répondre aux exigences de la grande distribution.

Leur destin, la poubelle. Alors qu’ils sont bons à la consommation et sans risque pour la santé du consommateur.

Mais alors quand on lit le dernier rapport Ipsos, on voit bien qu’il y a une incohérence alarmante. 1 français sur 5 indique ne pas être en mesure de se procurer une alimentation saine et équilibrée. Malgré cela, des tonnes de nourriture et de produits sont détruites chaque jour.

Ces chiffres ne datent pas d’hier, et c’est ce qui a donné l’idée à deux parisiens : Vincent Justin et Charles Lottmann, d’ouvrir un magasin anti-gaspillage sous le nom Nous.

Le concept consiste à récupérer auprès des producteurs et des supermarchés, tout les produits qui sont considérés comme non vendables. Le choix est très large: des fruits, des légumes, des conserves, du lait, des œufs…

Tous ces produits sont vendus en moyenne 30 % moins chers que dans les points de vente classique.

Le premier magasin a ouvert ses portes le 4 mai dernier. Il se situe dans la zone industrielle de la Métairie à Melesse près de Rennes. D’autres magasins sont prévus dans d’autres villes.

Imaginez qu’on puisse déployer ce genre de magasin un peu par partout en France  !

Auteur de l’article : loubna

4 commentaires sur “Une épicerie anti-gaspillage unique en France, près de Rennes

    Fabienne Guillory

    (13 septembre 2018 - 18 h 44 min)

    Oui je suis d’accord pour ouvrir dans nos villes ce genre de magasins ! mais n’oublions pas nos campagnes. Nombreux sont nos concitoyens qui ont trouvé refuge là où le loyer est moins cher. Ces personnes s’isolent et grâce à ces épiceries, retrouveront autour de la nourriture de nouveaux contacts, un nouveau travail etc … Cependant, un autre problème : comment expédier la nourriture dans nos campagnes ? à vous !

      loubna

      (13 septembre 2018 - 20 h 45 min)

      Merci pour votre intervention Fabienne. Cela fait en effet réfléchir.

      L’ouverture de ce genre d’épicerie peux avoir beaucoup d’avantages. Leurs concept est justement de récupérer les invendables des villes alentours donc pas besoin d’un grand service de livraison.

    Fab

    (13 septembre 2018 - 18 h 46 min)

    je trouve super ce genre de magasins, mais nous parlons toujours de nos grandes villes ! et si nous pensions aussi à nos concitoyens qui se sont réfugiés dans nos campagnes …

      loubna

      (13 septembre 2018 - 20 h 47 min)

      Les deux parisiens ont pour objectif d’ouvrir d’autres épiceries sous forme de franchises. Alors ça peux donner des envie à certains!

Laisser un commentaire parcequ'il est bon de s'exprimer !